Richard Marcus s’est rendu particulièrement célèbre pour avoir escroqué la plupart des casinos de Las Vegas avec une technique que l’on aurait pu croire infaillible. Pendant 25 ans, il réussit à tromper la vigilance des casinos et à récolter ainsi plus de 5 millions de dollars.

Quelle est cette technique et comment a-t-elle pu être utilisée pendant aussi longtemps ? Vous saurez tout dans cet article. Bien évidemment, il est formellement interdit d’utiliser la triche au casino sous peine de bannissement définitif voire de sanctions légales.

Le passé de Richard Marcus 

L’expérience du pari et des jeux de Richard Marcus remonte à l’enfance. Pour bien appréhender la psychologie du personnage. A l’image des tueurs en série, il convient de faire un retour sur son passé pour comprendre ses motivations et l’esprit de jeu qui l’anime.

richard marcus

Richard commence très tôt à parier et à jouer, que ce soit sur la couleur de la prochaine voiture sur la route avec ses parents, ou en collectionnant et jouant des cartes de baseball avec ses amis pour finir par jouer au craps à l’école. Sa passion du jeu, se transforme alors en addiction  et le pousse très tôt à abandonner l’école.

L’addiction casino est une forme de dépendance qui peut mettre en péril votre santé physique et financière.

Il décide alors de diversifier les formes de pari et dévient un véritable passionné de courses hippiques, de voitures ou de motos. Il passe alors toutes ses dernières années d’adolescent à parier sur les courses avec la conviction que son talent peut l’aider à gagner gros. De plus, il fait la rencontre de nombreuses personnes qui lui apprennent des techniques et astuces pour escroquer l’argent des joueurs. Il réussit à gagner 30 000 $ en une journée et décide alors de partir jouer ce jackpot à Las Vegas, terre promise du gambling. 

Malheureusement pour lui, après avoir gagné jusqu’à 100 000 $, il perd l’ensemble de son pactole en une nuit, il passe alors les mois qui suivent sans abri, à la rue en périphérie de Las Vegas. Cette expérience va particulièrement le traumatiser, car il est persuadé que le casino a triché et lui a volé tout son argent. Il développe ainsi une certaine rancœur envers les casinos et un fort désir de se venger.

Il réussit finalement à se faire embaucher en tant que croupier sur des jeux de tables casino comme le blackjack et le baccarat par le très prestigieux Four Queens Hotel and Casino. C’est avec la rencontre d’un tricheur notoire, Joe Classon, qui repère rapidement la dextérité du jeune Richard que commencent les 25 ans de triche et d’escroquerie. 

Sa technique de triche au casino

En tant que croupier, Richard Marcus apprend rapidement les ficelles du métier et notamment l’envers du décor du gambling. Certains collègues lui apprennent également des techniques pour subtiliser l’argent des joueurs trop alcoolisés ou peu vigilants. Il en vient à utiliser ces techniques à son avantage et contre le casino.

La rencontre avec Joe Classon 

Joe Classon est un habitué du Four Queens Hotel and Casino, mais également un escroc. Il repère donc immédiatement le nouveau croupier Richard Marcus et espère profiter du novice pour faire facilement de l’argent à sa table. Il est cependant rapidement interpellé par la technique et le réel talent du croupier et décide alors de profiter de ses compétences pour monter une arnaque encore plus grande en l’intégrant dans sa communauté de tricheur. 

Le contrat est simple, Richard l’aide, lui et son équipe à gagner quelques milliers sur sa table et il pourra rejoindre son équipe de de tricheurs professionnels et 20% du profit. Pour cela, Richard met au point une première ruse, il pré-empilerait le jeu de cartes d’une certaine manière, ainsi le croupier qui le remplace sera perdant sur les 7 prochaines mains. De cette façon Joe Classon et son équipe étaient certains de gagner les prochaines manches en pariant contre le dealer avec assurance. De cette manière, aucun code entre les joueurs n’est nécessaire, et il n’est pas utile de déjouer la surveillance de l’animateur . Avec cette technique, Richard fait gagner à l’équipe  21 000 dollars la première fois, promesse tenue, il intègre la bande et reçoit les 20% de la somme. 

L’équipe de Joe Classon s’est également fait connaître pour appliquer une stratégie dite de paris tardifs à laquelle Richard Marcus a amplement contribué. Cette stratégie consiste à réaliser des paris qu’à partir du moment où l’issue de la rencontre paraissait assez évidente, grâce aux informations récoltés pour garantir la victoire. Les paris s’effectuaient quelques secondes après la limite autorisée. Cette manière de faire étant parfaitement illégale et trop flagrante, les casinos dupés s’en sont rapidement rendu compte. En 1982, Richard est pris en flagrant délit et a bien failli être arrêté, il s’en est sorti, en jouant un rôle d’acteur et en prétendant qu’il ne savait pas que c’était illégal et qu’il ne le referait plus.  

Aujourd’hui, la sécurité grâce aux technologies casinos est telle renforcée que de telles escroqueries ne sont plus réalisables. 

Même si Richard Marcus a beaucoup appris auprès de l’équipe de Joe Classon, c’est bien lui qui a mis au point la désormais très célèbre technique du “Savannah” qui lui a permis d’escroquer tout Las Vegas sur plus d’une vingtaine d’années.

La technique du “Savannah”

Pour jouer et gagner à la roulette, nous connaissons tous la technique mathématique de la martingale qui est aujourd’hui interdite dans la plupart des casinos en ligne et physiques. La technique dite “Savannah” est une ruse qui consiste à cacher un jeton de 500$ sous une pile de 3 jetons de 5$ lors d’une partie. Cette technique de bluff porte le nom de son ex petite amie, une strip-teaseuse nommée Savannah qui lui aurait inspiré ce coup de génie. 

L’objectif du Savannah est de tromper la vigilance du croupier en dissimulant subtilement un jeton de forte valeur ou en le retirant de la pile pour soit minimiser les pertes, soit accroître considérablement ses gains en cas de victoire. Avec le temps il perfectionne sa technique afin de pouvoir jouer seul sans l’aide d’un complice sur la table qui aurait pu attirer l’attention du croupier. 

richard marcus

La réussite de cette technique repose sur un tour de passe-passe extrêmement habile. Une première méthode consiste, en cas de victoire, à remplacer une pile des 3 jetons de 5 $ avec une autre contenant un jeton de 500 $ pendant le court instant où le croupier regarde la roulette pour vérifier le numéro gagnant. La deuxième méthode, quant à elle, était de cacher un jeton de 100 $ dans une pile de jetons de 5 $. En cas de victoire, il laissait le jeton de 100 et empochait les gains, mais si c’était une défaite, alors il échangeait le jeton de 100 par un de 5 avant que le croupier ne récupère le tas.

Les croupiers s’étonnaient de voir Richard Marcus danser de joie pour une mise ridiculement petite. C’est alors que ce dernier indiquait sa pile de jetons et lorsque le croupier levait le tas il trouvait le jeton 500 $. Ce coup de bluff repose sur le fait que le croupier ne distingue pas le jeton brun de 500 $ situé en dessous des jetons rouges de 5 $.

En plus d’une habileté hors pair, la méthode de Richard Marcus était savamment rodée. Pour réussir ce coup, il se plaçait toujours à la dernière place dealée et donc la première à être payée par le croupier. Dès que ce dernier payait les gains et vérifiait le numéro gagnant, il échange de manière très fluide et rapide les jetons dans un mouvement parfaitement logique : celui de récupérer ses jetons. A cela, il ajoute une technique toute particulière qui consistait à taper sur la main de croupier pour lui signaler “son erreur de paiement”. Ce petit choc psychologique avait pour but de faire oublier au croupier tout ce qu’il avait vu précédemment.  

Bien évidemment, le tricheur s’est déjà fait attrapé en employant cette technique. C’est là que ses talents d’acteurs intervenaient, soit en s’excusant platement et en rendant le gros jeton au croupier. Si cela n’était pas suffisant, il jouait le rôle du joueur ivre et allait parfois jusqu’à simuler un évanouissement. 

Richard Marcus : La fin de sa carrière

Richard Marcus a appliqué sa technique dans toutes les entreprises casinos de Las Vegas jusqu’à ce qu’il se fasse bannir partout. Son équipe de tricheurs se retrouvant dans la même situation, ils décident alors de faire le tour de monde pour dépouiller d’autres casinos.

richard marcus

Le 31 décembre 1999, Richard Marcus décide d’entrer dans le nouveau millénaire en arrêtant sa carrière d’escroc, estimant qu’il avait amassé assez d’argent ( environ 5 millions), mais aussi parce que la sécurité des casinos s’était considérablement renforcée. Il ne pouvait cependant pas tirer sa révérence sans un dernier coup de maître et décide alors d’extorquer une toute dernière fois un dernier casino. 

Appliquant sa célèbre technique du Savannah, alors qu’il jouait à la roulette dans un casino du Nevada, il se fait prendre et arrêter. Sa peine ? Être placé sur la liste noire de tous les casinos du Nevada. Cette arrestation marque définitivement la fin de sa carrière, il ne sera jamais jugé pour ses autres crimes et ne paiera jamais ses dettes à la société.  

Et maintenant, que devient Richard Marcus ?

Quelques années après, et protégé par la prescription des faits, Richard Marcus écrit son autobiographie et sa vie de triche dans son livre : American Roulette: How I Turned the Odds Upside Down publié en 2004. A sa publication, ses anciennes victimes, notamment les entreprises de casinos le contactent afin qu’il devienne consultant et les aide à prévenir les tentatives de triche ainsi qu’à améliorer leur protocole, code de surveillance et la collecte des informations. 

Ironie de la situation, Richard Marcus anime des séminaires sur la sécurité et la surveillance pour les plus grands casinos américains qui enregistrent jusqu’à un milliard d’euros par an à cause de la fraude. En effet, bien que les mesures de sécurité soient toujours plus pointues avec la présence de caméra ou encore les puces électroniques implantées dans les jetons. Les casinos ont toujours des difficultés pour enrayer toutes tentatives frauduleuses.

Pour conclure, l’un des plus grands tricheurs de l’histoire du casino rend service aujourd’hui à ses anciennes victimes afin de lutter contre les personnes comme lui.